Une tragédie s’est produite le 23 février au soir. La journée s’était remarquablement bien passée, et rien ne nous préparait à un bouleversement de ce genre. Dans la pénombre du début de soirée, une des sandales de Léa a été kidnappée…

DSC_0096

Vraisemblablement cette sale besogne aurait été accomplie par un gang de chiens errants entrainés. Nous avons dessiné le portrait robot du principal suspect, le leader, et n’avons pas tardé à le retrouver. C’est un dur, il ne nous a pratiquement pas lâché un mot. Ses motivations pour son cruel agissement ne sont pas encore clairement connues. Et bien sûr, aucun indice pour tenter une vaine localisation. Toujours aucune trace d’elle après avoir patiemment fouillé les environs. Pauvre sandale qui doit giser seule, abandonnée. Et pauvre Léa qui doit maintenant marcher à cloche-pied.

DSC_0112