Mon 1er familiarise les vacances, mon 2ème est un atout féminin mais mon tout n’est pas du tout sexy.

On vous aide avec de belles illustrations !

P1080263

L’affaire n’a pas été simple. Pas d’obligations pour entrer dans les pays à ce niveau là. Mais tout de même quelques précautions à prendre. Qu’est-ce qu’on peut trouver comme maladies en Inde ou en Chine ? L’encéphalite japonaise ? Non mais on a dit Inde ou Chine, c’est quoi ça ? Maladie transmise par les piqûres de moustiques fréquente en Extrême Orient et Asie du Sud-Est. Ah. Bien et ça s’passe comment pour le vaccin ? 3 injections à 105€ l’une. Ok ! Mais on va déjà se protéger des moustiques pour éviter le paludisme. On va zapper.

Le paludisme, tiens une autre transmise par les piqûres de moustiques. Mais pas de vaccin. Un médoc ! Oula mais t’as vu la liste des effets secondaires ? « Non mais dans ce cas, vaut mieux choper le palu ! ».

Alors, contre les moustiques dès qu’on sera en Inde on va sortir l’artillerie lourde, répulsifs pour les vêtements, répulsifs pour la peau avec une concentration en DEET de 50%, toute parcelle de peau couverte.

Ça c’est fait.

Mais alors on fait quoi ? Une petite piqûre quand même. L’hépatite A et la fièvre typhoïde sont des maladies transmises par des bactéries dans l’eau et dans les pays comme l’Inde, ces vaccins nous semble plutôt conseillés. De passage en Europe de l’Est, en Russie et dans les steppes d’Asie centrale, on nous conseille le vaccin contre l’encéphalite à tiques, devinez qui la transmet. Deux ou trois injections pas données non plus.

Les aiguilles c’est pas de la blague.

P1080268