L’Inde nous laisse baba

P1110711

On a finalement réussi à quitter le cocon douillet et l’hospitalité des copains après 2 semaines… Nouveau record de notre part. On a failli se sédentariser. Les vélos restent sagement au chaud sur un toit. Et nous, bagages plus légers que jamais, on prend le bus pour Haridwar, dans l’Uttarkand. Mot à mot en hindi, cette ville signifie porte des dieux; aux pieds des montagnes, elle est construite le long du Gange. La gare routière de Delhi, Kachemire Gate, est propre (ça parait rien comme ça mais c’est assez remarquable vu le standard habituel), les guichets alignés n’ont personne. C’est un beau batiment, que tout le monde traverse sans s’arrêter puisqu’on paye directement dans le bus !

P1110756

208 kms en perspective, soit 7h de trajet. Le bus, c’est toujours 3 fois plus rapide que le vélo, on en profite. Entre 2 siestes, la discussion s’engage avec Helena, une italienne en jupe orange qui vit depuis 25 ans en Inde avec un gourou, en jupe orange également (désolé pour son prénom, on s’en sort pas encore avec les présentations). Les gourous et saddhus sont en quelque sorte les chefs spirituels de l’hindouisme, les porteurs de la foi, ils sont aussi appelés baba. On se raconte nos vies respectives, une autre famille se joint à la conversation. À l’arrivée, on descend avec une liste de conseils de visite dans le coin, une invitation pour la nuit par Helena et Baba, et une invitation à dîner à Rishikesh dans les jours prochains.
Soirée autour d’un feu, les chapatis sont habilement préparés par le baba. La pâte à pain est tout d’abord étalée, avant d’être cuite sur une plaque puis gonflée dans les cendres. 
 P1110596
 
Mardi, on visite Haridwar. Au milieu du Gange, une statue de la déesse personnifiant le fleuve sacré, avec comme monture un crocodile. Au loin une énorme statue de Shiva. La ville entière se prépare à accueillir le festival Ardh Kumbh Mela, rassemblement religieux qui a lieu tous les 6 ans, entre deux Kumbh Mela, évènements qui ont lieu tous les 12 ans, alternativement dans 4 villes saintes indiennes: Haridwar, Nasic, Ujjain et Allahabad.
 
P1110661
 
P1110611
 
P1110688
 
P1110664
 
La légende dit que lors d’une dispute entre les dieux, 4 gouttes de l’élixir d’immortalité tombèrent dans chacunes de ces villes. Le Kumbh Mela est la plus grande manifestation religieuse du monde, lors de la dernière édition à Allahabad 100 millions de fidèles s’y sont retrouvés ! À Haridwar, seulement un petit million de pèlerins est attendu. Les campements de tentes et les nombreux gourous et saddhus en jupe orange et longues dreads sont éparpillés le long du Gange et au bord de la route.
 
P1110691
 
L’hindouïsme est tout neuf pour nous, et il y a beaucoup de choses à apprendre, les rituels, les significations, les dieux… On part à l’assaut du Mansa Devi, temple perché en haut de la montagne pour s’impregner de la spiritualité de la chose. On grimpe avec les touristes européens et hindoux, avec les vendeurs d’offrandes, de fruits, d’eau et autres, on grimpe avec les singes aussi. Ils grouillent de partout, pas craintifs, ils guettent les passants, ou sautent sur le dos d’une vache. En haut, on nous demande de quitter nos chaussures. On cherche un peu l’entrée dans le hall rempli d’échoppes. Pour l’instant ça a plus l’air d’un marché que d’un temple. On doit acheter une offrande pour passer la grille d’entrée. Fleurs en main, en file indienne (ahah), on imite les gens devant nous. Premier arrêt, un bonhomme nous fait un point orange entre les 2 yeux, prend une fleur et comme tout le monde, on doit donner des roupies. On suit, dociles mais complètement perplexes. Après 5 ou 6 arrêts dans le genre, avec une nouvelle couleur sur le front ou une noix de coco jetée au feu, on ressort, sacrément perplexe.
 
P1110646
 
Céromonie du feu le soir même, beaucoup de monde sur les bords de la rivière sacrée, des chants, de la musique et des bougies déposées sur le fleuve. Une ferveuse religieuse joyeuse, et des lumières de partout à faire palîr Las Vegas. 
 
P1110667
 
P1110682
 
P1110678
 
Jean-Paul, un français rencontré lors de la cérémonie, nous parle d’un ashram dans lequel il a passé une nuit. Très bon marché, et avec séances de méditation et de yoga proposées. Nous voilà donc en route pour Rishikesh, la mecque des hippies en quête de spiritualité. L’ashram se trouve juste à coté de celui qui a accueilli les Beatles dans les années 70 ! On se demande si John Lennon aimait les jus de canne à sucre avec menthe et gingembre. On en trouve pléthore dans les petites rues.
 
P1110718
 
P1110760
 
Et oui, ici le changement est radical. Nous n’avions jusqu’alors pas rencontré de nombreux voyageurs, mais dans ce quartier, il y a plus d’occidentaux que d’indiens. Le cadre est superbe. Derrière les plages, les vaches vagabondes, les librairies de bouquins spirituels et les magasins de fringues babas, la jungle s’accroche à la montagne.
 
P1110786
 
Une excursions à pied dans la jungle nous mène jusqu’à une « baba cave ». Un saddhu de 32 ans couvert de cendre et avec d’immenses dreads nous accueille. Cela fait 12 années qu’il vit dans cette grotte, au milieu des éléphants, singes, tigres et léopards. Mais Dieu le protège. Rencontre marquante. La spiritualité et la foi en Inde intrigue. Il y aurait de 4 à 5 millions de saddhus en Inde, habillés en blanc, en jaune ou en orange, ou pas habillé du tout, enseignants dans les villages et dans les ashrams ou méditants à l’écart du monde. Certains accomplissent des choses extraordinaires. On pense notamment à l’un d’eux qui lève le bras droit depuis 40 ans, ou à un autre qui est debout depuis 9 ans !
 
P1110656
 
P1110754
 
P1110732
 
P1110750
 
On retrouve la famille rencontrée dans le bus pour un chouette repas. On discute chaleureusement d’Inde et d’Europe en mangeant des chapatis pour faire passer le choux fleur « légèrement épicé ».
 
P1110766
 
P1110761
 
Au début des séances de méditation et de yoga on chante le son « om », écrit ci dessous en sanskrit. Ce son est mystifié par l’hindouisme, et apparait dans de dans nombreux mantras. Entre deux séances de yoga, on récupère sur la plage, priant Vishnou, Shiva et leurs copains d’attenuer nos courbatures. Et non, c’est assez loin de l’idée d’activité tranquille de grand-mère qu’on peut se faire. 🙂
 
P1110775

3 Comments

  1. Je viens de me faire l’intégralité des articles du blog écrits jusqu’ici, et j’ai voyagé avec vous. Merci pour tout !

    J’espère que tout va bien pour vous et que vous allez encore découvrir moult choses fantastiques !

  2. C’est génial de pouvoir suivre vos pérégrinations =) De temps en temps je voyage en pensées avec vous…

    Joyeux anniversaire à Logan, je ne sais pas comment on fête ça en Inde ^^ mais ça sera probablement sujet à de nouvelles découvertes !

    Je serai contente de vous retrouver l’année prochaine, petite soirée reggae posée à vous écouter raconter les moments les plus forts/drôles/marquants de ce voyage…

    Bisou a tous les deux !

  3. Michel Baba aime ca

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2018 Puffy en voyage

Theme by Anders NorenUp ↑