Montenegro : Berane, nous revoilà !

On profite de plusieurs jours à Sarajevo pour remettre nos jambes d’aplomb. L’accueil que nous recevons de la part de Dado et d’Eldar est formidable. Nous resterons 5 nuits finalement ; nous nous baladons, bouquinons, cuisinons, lavons notre linge (enfin!), buvons des cafés, mangeons, nous nous re-baladons, et re-buvons des cafés. Avant de reprendre un autre bouquin. Nos hôtes nous amènent lundi soir dans un vieux cinéma réaménagé. Quand d’habitude l’enthousiasme est à sa pointe le week-end, c’est lundi la nuit des folies à Sarajevo. On se laisse charmer par cette ville, toujours plongée dans une petite brume. Une chouette dimension orientale se dégage du vieux quartier ottoman, avec les bars à Narguile et les petites échoppes aux airs de bazar. En s’éloignant un petit peu du centre vers les collines, Sarajevo à des airs de grand village. Les petites maisons individuelles s’agencent chaotiquement les unes sur les autres, et quelques chèvres se promènent sur des petits coins de verdure. Et les grenades que nous trouvons du sud du pays jusqu’à la capitales sont délicieuses.

P1090831

P1090858

P1090868

P1090863

Cette pause nous a fait du bien, et nous revoilà de nouveau sur nos selles, tout frais, pour en découdre avec les montagnes. Et nous qui pensions en avoir fini avec les tunnels, nous voilà servis. Et particulièrement bien. Stambolčić est notre plus gros bébé, avec 954m, dont 200 au milieu qu’ils ont oublié d’éclairer..

P1090912
Nous choisissons une plus petite route pour nous faire gagner une quinzaine de kilomètres, et nous arrivons tout étonnés sur une piste de 20km. Nous nous rejouissions des panneaux : limitation de vitesse à 30 km/h, et interdiction aux poids lourds : -« C’était donc pour ça ! ». Et pas n’importe quelle piste, une jolie piste dans une étroite gorge, et avec 6 ou 7 km de tunnels en cumulé ! (sans exagération). Nous faisons l’élection de mister tunnel. Bien sur, aucun d’eux ne sont éclairés. Dans la catégorie poids lourds, les tunnels ont des feux tricolores à l’entrée (ce qui, vous l’avez compris, est mauvaise signe pour la longueur). Débranchés évidemment. Nous nous émerveillons de ce tronçon qui a dû demander tant d’énergie pour être construit. Amis cyclotouristes, n’oubliez pas vos frontales en Bosnie !

P1090984

P1100037

P1100034

P1100009

P1100012

P1090998

Des cheveux blancs ont poussés sur la tête de Puffy.

P1100068
Nous n’aurons croisé qu’une voiture et des ouvriers forestiers, franchement amusés de nous voir passer.

P1100060

P1100049

Le pays est absolument magnifique, le plus beau que nous ayons visité pour l’instant. Les montagnes sont partout, et les villages que nous croisons nous semblent incroyablement isolés. Un vieux fermier un soir nous apporte du café chaud, et une petite bouteille de rakjia. Contre le froid. Le soleil est passé d’un 35 heures par semaine à un petit mi-temps. Ce n’est en effet que vers 12h que le brouillard matinal se dissipe enfin.

P1100226

P1100101

P1090884

P1090952

P1100187

Un soir, après un dernier tunnel dans une montée, nous arrivons dans un minuscule hameau. Nous demandons l’autorisation de planter la tente, et après avoir essuyés deux échecs, un couple de retraités nous désigne du doigt la mosquée. Nous ne comprenons pas tout de suite. Ils nous accompagnent alors pour nous ouvrir la porte du lieu religieux, flambant neuf, en répétant face à nos visages intrigués « nema problema ». C’est donc dans une mosquée que nous avons dormis cette nuit-là. Et très bien dormis d’ailleurs.

Chose très curieuse, le smartphone indiquait 39% de batterie le soir même. Le lendemain, en le rallumant, il indiquait 97%, alors que nous ne l’avions pas rechargé… Puffy crie au miracle. Le mystère reste entier. P1100177

P1100171

P1100183

Les déchets jonchent bien souvent le sol, et nous croisons plusieurs décharges à ciel ouvert. Nous remontons la rivière Lim de la Bosnie jusqu’à Berane au Montenegro, ville dans laquelle Léa a vécu l’année dernière, dans le cadre d’un service volontaire européen. Les paysages s’enchainent, magnifiques, et nous traversons tour à tour de larges vallées et d’étroites gorges.

P1100209

P1100135

P1100212

P1100166

P1100208

P1100124

P1100248

P1100257

Et arrivant à destination, nous entendons parler aux informations serbes des attentats de Paris…

2 Comments

  1. Jacques Philippine

    17 novembre 2015 at 18 h 50 min

    Continuez à nous faire rêver avec ce superbe voyage,
    Qui s’adapte le mieux les fesses ou les selles ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2019 Puffy en voyage

Theme by Anders NorenUp ↑