P1100676

Après Shkoder, la ville albanaise réputée pour ses vélos, nous sommes partis dimanche dernier en direction d’Elbasan. Temps maussade mais c’est tout plat, on avance bien… Jusqu’à l’autoroute. À l’entrée, un panneau tout neuf, version européenne, interdit aux tracteurs, mobylettes et vélos de continuer sur cette route. Sauf qu’il n’y a pas d’autre route, celle-ci se transforme simplement en autoroute. On hésite. Quelques mètres avant, la police est là. De bonne foi, on va alors les interroger. On explique qu’on veut aller à Tirana. « C’est tout droit. » qu’on nous répond. À vrai dire on connait le chemin. On tente de faire comprendre notre problème mais ils persistent, ni à gauche, ni à droite, c’est bien tout droit. Avec la bénédiction des forces de l’ordre, on s’engage !

L’Albanie et la sécurité routière, une belle histoire. Les conducteurs et conductrices  mesurant moins d’1m50 et plus d’1m90 sont exemptés par la loi de mettre la ceinture de sécurité ! Nous avions rencontré Armir notre hôte à Shkoder alors qu’il achetait un casque de moto. Il avait rangé le casque dans sa moto et avait démarré. Suite à notre étonnement il nous avait répondu « ah ah, le casque ? C’est pour la pluie. » 

Nous étonnant d’une enseigne Dominos Pizzas à Shkoder, Armir nous dit en riant: « ah non non, c’est pas la chaine en France, c’est un copain qui a vu ça sur internet et ça lui a plu ». On verra également une boulangerie « mc donald » 🙂

En parlant de pluie, on a été sacrément chanceux d’avoir plus de deux mois de soleil pendant le voyage, en oubliant la Slovénie. Hé hé, il fallait bien qu’à un moment donné, ça change ! Les chaussettes qui barbotent dans les chaussures humides pendant la journée font preuve de beaucoup d’agressivité le soir.

P1100604

En sortant de l’autoroute, on cherche un coin tranquille pour planter la tente, on se trouve dans une sorte de banlieue résidentielle. On questionne une mère et sa fille qui parlent anglais. On peut s’installer dans la maison en chantier juste derrière, le propriétaire étant de la famille. Après avoir nettoyé une partie du sol pour s’installer, la mère et la fille, ainsi que le père, reviennent et nous propose de dormir dans leur ancien appartement, dessus le restaurant de leur station essence, à deux pas de là. Les stations essences sont une autre curiosité en Albanie. Il y en a de partout, de toutes les formes, de toutes les couleurs, et elles ne portent pas les enseignes des grandes compagnies pétrolières comme dans les autres pays, BP, Total, etc… Elles portent le nom choisi par leur propriétaire. Puffy prend des notes pour la rédaction de son « Petit traité sur l’immensité de la diversité des stations essences albanaises » – On s’émerveille des activités passionnantes auxquelles se livre notre cher compagnon – On se  retrouve finalement à dormir dans la station essence familiale Bakalli Oil. 

P1100532

Le lendemain, deux choix s’offrent à nous pour arriver à Elbasan le soir même, pour aller chez un couchsurfer. Une route 40km plus longue mais absolument plate longeant un moment la mer, et une autre passant par la capitale Tirana, et grimpant ensuite sur une crête montagneuse à 800m d’altitude. Puffy nous invective violemment: – « hé ho, les fiottes, ne me dites pas que c’te petite montée vous fait faire dans votre froc ? » Puffy devient de plus en plus grossier. Nous voilà partis pour Tirana…

P1100558

L’anecdote : après une pause repas dans la capitale, on repart. Bien sûr, la montée est déjà là. Trois kms plus loin, Logan panique, STOOP ! Le précieux smartphone n’est plus à sa place, dans la sacoche guidon de Logan. Il fouille ses poches, c’est lui qui l’a rangé après manger. Non, la boulette ! Il l’aurait oublié sur la table ?! Il redescend comme une flèche au fast-food. Au même moment, j’ouvre ma sacoche guidon. Seconde de flottement quand je vois le précieux objet posé à l’intérieur. Consternée, je rejoins Logan, vois son vélo devant le resto et l’attends. Logan est à l’intérieur en train de regarder la vidéo des caméras de surveillance avec le gérant. Inquiet, après plusieurs visionnages à se regarder faire des aller-retours entre la table et le vélo, sans discerner grand chose de cette vidéo floue, il me rejoint « Tu te rappelles vraiment pas où tu l’aurais rangé ? » Puffy se moque un peu dans son coin. Tout est bien qui finit bien.

P1100547

Tirana héberge 1 million d’habitants, soit 1/3 de la population albanaise. Impressionnante. On se presse dans la montée pour arriver à Elbasan avant la nuit. On a eu des cols, mais pas encore de crête. Le panorama est bien chouette.

P1100550

P1100561

Ilir nous accueille chez ses parents avec un plat traditionnel, yaourt beurre et viande le tout cuit au four. Superbe. On découvre pendant deux jours la ville. 

P1100586

P1100584

De grosses peluches sont suspendues sur certains bâtiments en construction. Il s’agit d’une vieille habitude pour éloigner le mauvais œil. Puffy en a froid dans le dos.

P1100540

Malgré la pluie nous repartons en direction de la Grèce. Quelques centaines de kms encore en montagne, puis ce sera la côte méditerranéenne jusqu’à Istanbul. Les stations essences sont toujours aussi nombreuses, et c’est autant de wc pour les cyclo-voyageurs hé hé. 

P1100653

Nous dormons en tente chez une famille, de manière générale les enfants parlent plutôt bien anglais. Le lendemain c’est l’oncle d’un ami à Ilir qui nous met une maison à disposition, dans un petit village. Le maïs est entreposé dans les différentes pièces. Il faut demander à Léa pourquoi nous avons dormi dans une tente dans une maison…

P1100691

P1100686

Les albanais que nous rencontrons sont particulièrement accueillants, nous offrant café, lait encore chaud, fromage et pain. Sur les chaines d’information, on entend parler en boucle des évènements à Paris. Toute l’Albanie est au courant. Le radicalisme est apparemment une menace potentiellement dangereuse dans ce pays. Certains font remarquer avec cynisme qu’un évènement similaire ici n’aurait suscité que peu de solidarité internationale. Et c’est probablement vrai. Les inégalités à l’intérieur du pays semblent pour des observateurs comme nous assez importantes. Les voitures sont pour la plupart de grosses Mercedes, des 4×4 etc… toujours propres, avec la multitude de lavages auto le long des routes. La corruption est particulièrement importante, et ce n’est pas extraordinaire qu’un professeur demande quelques billets pour valider l’année universitaire. Les emplois sont très peu nombreux, la majorité des jeunes passent leurs journées dans des cafés, contractant parfois des dettes pour avoir un smartphone, et ceux qui veulent travailler sont très peu payés. Pour être enseignant titulaire, il faut travailler au préalable un an gratuitement -pour l’expérience leur dit-on. Clément travaille dans une station essence pour un patron pour 140€ par mois. Il travaille 24h, puis revient chez lui 24h, puis retravaille 24h, sans jours fériés ni congés. Il doit payer les études de son fils à la capitale. S’il refuse ce travail, un autre l’acceptera. Les habitants sont admirablement hospitaliers, mais ils sont également résignés, n’attendant pas de changements de la part du gouvernement, encourageant leurs enfants à aller en Allemagne, en France ou aux USA. Le communisme avait empêché tout rassemblement et soulèvement populaire, et encore aujourd’hui les contestations se font très peu entendre. La garde nationale avait tiré sur des manifestants pacifiques en 2011 à Tirane,  3 morts. De nombreux hôtes déplorent les clichés que subissent les albanais à l’étranger, et bien sur les trafics sont une partie de la réalité du pays, mais ils ne concernent qu’une fraction très réduite de la population. L’immense majorité des habitants reste en dehors de ce business et vit de peu. L’Albanie ne nous laisse pas indifférents.

P1100694

On a appris 2 mots en albanais. Po: oui & Jo (prononcé yo): non. On a bien essayé d’en apprendre plus mais rien que merci, c’est « falaminderit ». On s’en tient à « po po, yo yo ».

Comme le rappel google aujourd’hui, c’est la fête nationale albanaise, jour de l’indépendance du pays. On vous salue de Pogradec !

P1100683