L’Europe du Sud Est jusqu’aux portes de l’Asie

Aller jusqu’à Istanbul, c’est rouler en compagnie de l’ex-Yougoslavie. Cette région de l’Europe est marquée par les empires Ottoman ou Austro-hongrois et par le communisme, ce qui a créé cette identité des Balkans. Nous découvrirons en pédalant les goûts, les couleurs et la diversité de la région, du burek au sarma, du vert des forêts slovènes au dégradé de rose des roches de Croatie, des côtes méditerranéennes ultra-touristiques à l’Albanie et son retard considérable. Nous voyagerons le long de la côte Adriatique ou plus dans les terres au gré des paysages et des envies. Et Istanbul nous ouvrira ses bras en décembre, porte d’entrée sur l’Asie.

L’Inde & le Népal

L’Inde. Celle des éléphants et des palais de maharadjahs, des vaches sacrées et des villes pleines de couleurs, des castes et de l’hindouisme, des étouffantes mégalopoles et des contreforts de l’Himalaya. L’Inde fascine et flatte l’imagination. Chaque personne qui raconte son voyage dans ce pays ne trouve les mots pour le décrire. C’est une expérience dont beaucoup disent revenir « changer ».

Les évènements récents qui ont frappé le Népal secouent nos rêves de découvertes mais n’ébranlent pas notre curiosité. Nos yeux ont hâte de pouvoir déshabiller les contreforts de ces montagnes légendaires.

De la Chine moderne par la Mongolie, pays des nomades jusqu’au lac Baïkal

Le départ de ce nouveau tronçon de voyage se fera depuis l’une des plus grandes mégalopoles du monde : Pékin et ses 21 millions d’habitants. Ce trajet Pékin-Irkoutsk sera rempli de diversités, qu’elles soient géographiques ou culturelles. Nos vélos irons du cœur de la civilisation ultra-moderne à l’arrière-pays chinois, des étendues désertiques du désert de Gobi aux immenses steppes mongoles pour enfin arriver dans la Taïga russe et au lac Baïkal.

Perle de la Sibérie, Galapagos de la Russie… Ce lac, le plus ancien et le plus profond de la planète, est chargé de mystère. Ses surnoms poétiques nous laisse imaginer une mer intérieure aux rives toutes plus uniques les unes que les autres. D’un village encore bercé par le chamanisme sibérien, à une ville-usine, une île touristique sans eau ni électricité, ou encore la beauté sauvage de la nature et la rudesse de l’hiver… Le Baïkal est le miroir de la Russie, chaque berge est comme une facette de cet immense pays.

Nous nous saisirons d’une partie de la richesse du continent asiatique avant de rentrer finalement en direction de l’Europe à bord d’un wagon du mythique transsibérien.

Sur le chemin du retour

Fraichement débarqués de Moscou, les vélos iront tranquillement à l’Ouest pour retrouver progressivement la culture européenne. À l’heure où l’on se questionne régulièrement sur l’identité européenne, ce trajet de Moscou à Lyon est une opportunité pour rencontrer lituaniens, polonais, tchèques et découvrir ce qui nous rapproche, ce qui nous différencie.